Liens Internes : 5 Étapes Pour Démultiplier Leur Effet

Les liens internes sont indispensables pour le référencement, et pourtant, ils sont souvent oubliés, ou plutôt sous exploités. Un bon maillage interne agit comme un effet de levier pour votre positionnement. En plus d’aider Google à mieux comprendre votre site, la méthode que nous vous présentons ci-dessous est également intéressante pour l’expérience utilisateur de votre site, pour bien diriger le visiteur à travers les bonnes pages.

Les ancres de liens

Si vous comprenez comment bien utiliser les ancres de liens, vous aurez déjà une belle longueur d’avance sur les autres responsables SEO.

internal-links

Avant de rentrer dans le détail de la méthode, nous allons donc donner quelques rappels indispensables sur les ancres de liens. Ensuite, nous décrirons précisément une méthode de maillage interne. Nous utilisons nous-mêmes cette méthode, avec de l’agilité en fonction du site étudié évidemment.

Notre méthode s’inspire très largement de cette puissance des ancres de liens : si vous les utilisez bien, votre stratégie SEO sera beaucoup mieux comprise par Google, et vous aurez des résultats bien meilleurs. Si vous faites n’importe quoi, vous n’aurez aucune chance d’atteindre le top 3 tant espéré.

Dans les quelques paragraphes ci-dessous, nous utilisons la puissance que peuvent apporter ces ancres de liens pour un but très simple : améliorer les liens internes sur votre site. Notez qu’on pourrait également transposer certaines parties pour les backlinks…mais nous restons dans les liens internes, qui font partie intégrante de votre site, et que vous pouvez modifier (rappelez-vous que Google aime assez peu quand vous essayez de manipuler vos backlinks… !).

Qu’est-ce qu’une ancre de liens ?

L’ancre de liens, ou « anchor text », c’est la partie de texte sur laquelle vous cliquez.

Par exemple : <a href= »http://www.exemple.com »>mon ancre de lien</a>

Pourquoi les ancres de liens sont importantes ?

L’ancre de liens, c’est ce qui permet à Google de comprendre le sens de la page (entre autres). Mais depuis 2012, avec la mise à jour Google Pingouin, c’est aussi ce qui lui permet d’envoyer votre site dans les abysses des résultats, au motif de « spam » ! A utiliser avec précaution donc. Notez quand même que la « manipulation » des ancres de liens sur les liens internes est acceptée par Google, puisque c’est à l’intérieur de votre site : si vous le faites, c’est qu’il y a un intérêt pour vos utilisateurs, et Google le sait. Il est donc plus normal d’avoir un lien interne optimisé pour un mot clé, alors que cela n’est pas normal lorsque vous avez 100 backlinks avec le même ancre text « meilleur restaurant à Paris ».

L’avant Pingouin

google-pingouin

Avant la mise à jour, vous pouviez utiliser les mêmes ancres de liens, encore et toujours, même dans un texte qui ne parlait pas de ce mot clé. Et vous étiez référencé… Mais les ingénieurs de Google ont réagi face à ce problème qui s’est propagé assez rapidement !

L’après Pingouin

Après 2012, les choses changent. La cible principale de Google : les ancres de liens. A l’aide d’indicateurs, de machine learning, de signaux faibles, Google détecte les anomalies sur les ancres de liens : utilisées à tort, elles annihilent littéralement le référencement de tout votre site.

Heureusement pour nous et pour vous, Pingouin affecte seulement les backlinks : Google souhaite surtout éviter la manipulation des backlinks, tandis que l’affaire est différente lorsqu’on parle de liens internes. L’expérience utilisateur rentre en jeu, et, si vous êtes un site à peu près sérieux, Google sait que vous n’allez pas mettre 500 liens en bas de page s’ils ne servent à rien du tout pour les utilisateurs. Cependant, c’est donc important de noter que plus votre linking interne paraitra naturel, plus Google l’appréciera.

Et donc, même si on peut être un peu plus laxiste sur l’aspect « naturel » des liens internes par rapport aux ancres de backlinks, il convient tout de même d’essayer de rester le plus naturel possible. Google vous le rendra bien ! Et on vous explique dans la suite une méthode simple pour les optimiser rapidement et pour faire monter vos pages parmi les premiers résultats de recherche.

Les types d’ancres de liens

Avant de vous expliquer la méthode, il faut en savoir un peu plus sur les différents types d’ancres de liens internes qui vont nous intéresser.

  • Les ancres génériques : du type « cliquez ici », « en savoir plus »
  • Les ancres « liens » : du type http://www.exemple.com/pageA/
  • Les images
  • Les ancres « Latent Semantic Indexing » (LSI) : Imaginons que vous ciblez l’univers des drones sur une page qui parle de drones Parrot, alors elles seraient du type : « prix drone Parrot », « où acheter un drone Parrot », « meilleur drone Parrot », etc. Ce sont des variantes du mot clé principal.
    Les ancres LSI sont celles qu’on trouve dans les recherches associées sur Google Search, ou que vous pouvez trouver en utiliser Google Keyword Planner.
  • Les ancres « partial-match » : très similaires aux précédentes, elles désignent les ancres que vous créez vous-mêmes, à partir d’un mot clé que vous ciblez. Vous n’utilisez alors pas d’outil automatique pour les créer. Elles peuvent être du type : « notre guide sur les drones », « ce guide sur les drones », etc.

Il existe quelques autres formes d’ancres de liens, mais on ne va pas s’éparpiller, puisque les ancres qui nous intéressent sont celles-ci : les ancres LSI et les ancres « partial-match ». Ce sont celles qui ont le plus de valeur ajoutée pour l’utilisateur :

  • Parce qu’elles proviennent de vraies recherches
  • Parce qu’elles sont identifiées comme très « naturelles » (Google lui-même vous les propose dans ses résultats de recherche, donc on ne peut être plus « compliant » que ça avec lui !).

Le texte autour des ancres de liens

graph-words

Les ingénieurs de Google travaillent dur pour (essayer de) comprendre le contenu des pages. Dit autrement, Google comprend ce que vous dites autour de votre ancre de lien. Ainsi, si vous parlez d’ordinateurs et que vous mettez un lien avec l’ancre « cliquez ici » dans le texte, Google saura que le lien parle d’ordinateur, et aura même des idées de mots clés précis pour ce lien.

Pour autant, il faut penser à l’utilisateur ! Et il est très souvent plus plaisant de savoir exactement sur quoi on va cliquer : une ancre de lien précise est donc souvent préférée par l’utilisateur, et donc vous devriez faire de même. Et ce guide vous incitera à faire de même !

Il existe d’autres techniques que nous sommes en train d’expérimenter pour améliorer l’expérience utilisateur concernant le choix de l’ancre de lien, mais c’est encore en développement.

 

 

Notre méthode pour améliorer votre linking interne

Prérequis

Avant de rentrer dans le vif du sujet, il faut bien voir 2 choses :

  • Cette méthode ne remplace pas une mauvaise architecture de site. Si, à l’origine, votre site n’est pas bien construit, cela ne fonctionnera pas. Il faut donc une navigation claire et efficace, à la fois pour les moteurs de recherche et les utilisateurs.
  • Cette méthode a principalement pour but de faire progresser vos pages principales : celles qui captent beaucoup de trafic. Pour un site de e-commerce : les pages de catégories et de sous-catégories. Pour un blog : les articles qui attirent le plus de visiteurs.
    Il est possible de l’appliquer sur des pages avec des mots clés long tail, mais il faut alors avoir des outils supplémentaires pour gérer un nombre plus élevé de pages et de mots clés.
  • Cette méthode s’adresse tout particulièrement aux contenus et sites suivants : e-commerce, blogs, forums, listings avec contenu important (du type pagesjaunes).

 

Introduction

Voici étape par étape le fonctionnement de notre méthode. Celle-ci se fonde sur deux faiblesses récurrentes sur l’ensemble des sites avec lesquels nous travaillons :

  • Une faible diversité des ancres de liens internes (parfois même, il n’y a qu’une seule et même ancre pour une même page sur l’intégralité du site !)
  • Une faible exploitation du « cross-linking » entre différentes thématiques du site : par exemple, faire des liens entre un forum et un blog, un article de blog et un produit, etc.

Les étapes qui suivent doivent être répliquées pour chaque page que vous souhaitez optimiser ! Oui, ça prend du temps…le référencement prend du temps. Si vous n’avez pas le temps mais que vous souhaitez tout de même améliorer votre linking interne, vous pouvez toujours faire appel à nous en nous contactant.

 

1. Exploiter la diversité des ancres de liens

Nous avons mis cette étape volontairement avant la deuxième : il s’agit ici d’exploiter l’ensemble des ancres de liens à votre disposition pour améliorer le référencement de votre page cible.

Pour le guide, nous allons prendre pour exemple le produit « tablette tactile ».

La première chose à faire, c’est de trouver les mots clés que l’on veut faire monter sur notre page cible. Ces mots clés peuvent être de deux natures :

  • Votre page est déjà référencée sur ces mots clés, mais vous voulez qu’elle soit encore mieux référencée.
  • Votre page n’est pas encore référencée sur ces mots clés, mais vos concurrents oui (ou bien vous n’avez même pas idée de l’existence de ces mots clés).

Plus que des mots clés, nous allons rechercher des « thèmes de recherche » qui pourraient correspondre à notre page. Le but est de dresser une liste de 5 à 15 thèmes de recherche pour votre page cible.

Pour cela, plusieurs outils sont disponibles :

Google Suggest

img-google-suggest

Vous pouvez identifier des groupes de mots clés assez facilement en utilisant Google Suggest.

Vous pourriez donc déjà avoir envie de vous référencer sur ces thèmes de recherche :

« tablette tactile pour jouer »

« tablette tactile pour dessiner »

« tablette tactile pour sénior »

« tablette tactile pour voiture »

 

Recherches associées Google

img-recherches-associees-google

Un autre outil indispensable pour trouver des thèmes de recherche est « Google recherches associées », en bas de page. De là, vous pourriez tirer par exemple :

« tablette tactile puissante »

« choix tablette tactile »

« marque tablette tactile »

 

Ahrefs

img-ahrefs

Ahrefs.com est un outil de référence pour le marketing et la SEO en général. En utilisant le « position explorer » de ahrefs, vous avez accès à une partie des mots clés sur lesquels une page se positionne.

Par exemple, ici, nous avons pris Darty, qui est 2ème sur le mot clé « tablette tactile » :

img-ahrefs2

Vous pouvez donc y voir de nouveaux thèmes de recherche tels que (voir screenshot Ahrefs) :

« promo tablette »

« tablette tactile avec clavier »

 

Outils « in-house » d’analyse sémantique

Vous pourrez également trouver de nouveaux thèmes de recherche en utilisant les nouvelles méthodes issues du machine learning. Pour notre part, nous avons développé des outils en interne qui nous permettent d’explorer rapidement et efficacement l’ensemble des thèmes de recherche possibles pour une page à l’aide d’analyse sémantique.

Vous pouvez faire de même en utilisant les derniers algorithmes de NLP (Natural Language Processing).

 

 

 

2. Enrichir votre page avec du contenu

Maintenant que vous avez trouvé des thèmes de recherche, il va falloir probablement enrichir votre page cible avec un peu de contenu.

Récapitulons un peu nos thèmes trouvés :

« tablette tactile pour jouer »

« tablette tactile pour dessiner »

« tablette tactile pour sénior »

« tablette tactile pour voiture »

« tablette tactile puissante »

« choix tablette tactile »

« marque tablette tactile »

« promo tablette »

« tablette tactile avec clavier »

 

Il va falloir faire des concessions. Vous avez plusieurs choix :

  • Soit vous décidez de ne pas ajouter de contenu sur votre page cible (vous pouvez aussi être dans l’impossibilité technique de le faire évidemment…) : dans ce cas, vous devrez vous restreindre uniquement aux mots clés susceptibles d’être pertinents pour votre page.
    Cela pourrait donc être : « choix tablette tactile », « marque tablette tactile », « promo tablette », « tablette tactile avec clavier »
  • Soit vous pouvez ajouter du contenu et dans ce cas, vous devrez décider :
    • Quels mots clés sont pertinents pour la page cible
    • Et quels mots clés seraient plus pertinents pour une sous-page de la page cible. Je serais plus d’avis de faire une belle page présentant les différentes tablettes pour les différentes utilisations possibles (et donc de faire une seule et même page). En effet, quelqu’un qui cherche une tablette pour jouer aura probablement besoin de conseils assez similaires à quelqu’un qui cherche une tablette pour dessiner… Mais cela se discute.

Supposons pour la suite que vous ne pouvez pas modifier le contenu de votre page cible, mais que vous voulez tout de même améliorer le linking interne. On va donc partir sur les thèmes suivants :

« choix tablette tactile »

« marque tablette tactile »

« promo tablette »

« tablette tactile avec clavier »

 

 

3. Créer des ancres LSI uniques et ultra ciblées

Nous entrons maintenant dans le cœur de la méthode ! Jusqu’à maintenant, on vous a juste expliqué comment rechercher des mots clés.

Le but ici est de transformer ces mots clés en question que l’utilisateur se pose. N’oubliez pas : derrière chaque recherche, il y a une question.

Quelqu’un qui recherche tablette tactile peut faire cette recherche pour différentes raisons :

  • Il veut connaitre l’ensemble des tablettes qui existe
  • Il veut acheter une tablette pas chère
  • Il veut s’informer sur les fonctionnalités des tablettes

Le but de Google, c’est de répondre à ces interrogations. Et votre but, c’est, une fois que l’utilisateur est sur votre site, qu’il reste sur votre site et achète un produit (pour un site de e-commerce). Alors, pour mieux faire acheter l’utilisateur (qui se pose plein de questions), il faut lui montrer que vous répondez à ses questions. Alors, posez-lui des questions !

Ainsi, notre but va être de se mettre à la place de l’utilisateur, et de nous poser ses questions, sous ses multiples variantes, pour chaque thème de recherche. Commençons par « choix tablette tactile ».

Demandez-vous quelles sont les questions sous-jacentes. Vous pouvez les traduire sous forme de questions ou sous forme de texte. Notez que les questions attireront plus souvent l’œil de l’utilisateur, mais que, dans certains cas, il est plus difficile de formuler une question à partir d’un mot clé. En voici quelques-unes pour « choix tablette tactile » :

« Comment bien choisir sa tablette tactile ? »

« Quelle est la meilleure tablette tactile ? »

« Test des meilleures tablettes tactiles »

« Comparatif des tablettes tactiles »

Désormais, vous avez une liste de questions sous-jacentes à chaque thème de recherche. Nous les appellerons les ancres « partial-match ». Au minimum, vous avez réussi à en trouver 5 pour chaque thème de recherche. Dans l’idéal, vous en avez trouvé 15 par thème de recherche.

Disons que vous avez trouvé environ 20 thèmes de recherche par page. Vous avez donc au minimum 100 ancres « partial-match », et dans l’idéal vous en avez 300. Avouez que c’est quand même mieux que de recycler toujours et encore le même mot clé. Et vous vous rendrez compte que ces questions sont quand même plus pertinentes pour l’utilisateur que de mettre à chaque fois « Achat tablette tactile »…Voici par exemple ce que Darty vous propose comme ancres de liens (et demandez-vous alors si vous préférez nos ancres ou les leurs !) :

img-darty

http://www.darty.com/nav/achat/informatique/tablette_tactile/index.html

Mais c’est également intéressant pour ce qui suit…

 

4. Trouver les pages pertinentes pour insérer de nouveaux liens

Maintenant que vous avez une liste pertinente d’ancres « partial match », il va falloir trouver les bonnes pages où placer ces liens. Heureusement pour vous, une fois encore, on vous détaille plusieurs méthodes possibles :

Manuellement

Vous connaissez probablement votre site par cœur. La méthode la plus pertinente est donc souvent de procéder manuellement, en vous demandant les pages sur lesquelles vous pourriez proposer un lien vers la page des tablettes tactiles par exemple. C’est également idéal si vous savez que l’achat d’un produit se fait souvent avec une tablette tactile. Imaginons qu’il y ait une forte proportion de personnes qui achètent simultanément un smartphone et une tablette tactile. Alors, il serait judicieux et pertinent pour l’utilisateur de placer une phrase à la fin de certaines pages produits de smartphones :

«

Découvrez l’univers des tablettes tactiles : comment bien choisir sa tablette tactile ?

»

Ces liens entre ces pages de différentes catégories sont assez difficiles à trouver automatiquement, d’où l’intérêt de bien connaitre votre site !

Automatiquement

Il existe plusieurs bons scripts de machine learning qui permettent de reconnaitre la distance sémantique entre le contenu de deux pages. Une fois bien configurés, ces algorithmes permettront d’avoir des résultats plus rapidement, et souvent plus précis. En effet, ils prennent en compte les mots clés LSI, et donc les variantes qu’on peut associer à chaque mot clé. Cependant, il arrive parfois d’avoir des résultats assez incohérents de par le fait que le choix est fait par un algorithme et non un humain.

Chez Semly, nous avons développé un outil qui permet d’associer la côté automatique et le côté manuel : c’est sans doute ce que vous devriez faire. Les avantages sont en effet assez nombreux : le temps gagné, et la qualité des liens entre pages qui est excellente.

5. Implémentation sur votre site

Là encore, il existe différentes façons pour mettre en place les liens sur votre site. Lors d’un premier test, vous souhaiterez peut-être mettre en place les liens pour mieux référencer 1 page en particulier. Le plus simple est alors de faire cela manuellement, en passant par l’administration du CMS par exemple. Si vous souhaitez référencer 1 page, vous pouvez par exemple trouver 20-30 pages pertinentes pour cette page et y insérer des ancres LSI uniques.

Au fur et à mesure, vous pouvez mettre en place l’ensemble des ancres pour l’ensemble des pages de votre site. Vous devrez alors passer par une implémentation plus technique. L’idéal est d’avoir une table dédiée à ces liens internes dans votre base de données, où figurent le nom de la page sur laquelle le lien doit être intégré, le nom de la page vers laquelle le lien doit pointer, et l’ancre.

 

En résumé

  1. Trouvez les mots clés pertinents pour chaque page de votre site que vous souhaitez référencer.
  2. Si nécessaire, enrichissez votre page en contenu qui correspond aux mots clés choisis
  3. Transformez vos mots clés en ancres uniques (le plus souvent en questions)
  4. Choisissez les pages qui parlent du même thème (ou des mêmes groupes de mots clés)
  5. Implémentez ces liens sur votre site manuellement ou via une modification de votre base de données

 

 

Les commentaires sont en DOFOLLOW et sont modérés ;). N’hésitez pas à écrire vos remarques !